Newsletter   Contact   Qui sommes-nous
S'abonner   Où trouver la revue   La Boutique

Adrian Ghenie. Déchaîner la peinture.

   Prix :    

Alors qu’il écrivait un livre sur le Caravage, l’écrivain Yannick Haenel – dont le dernier roman, Tiens ferme ta couronne (2017), livre son narrateur à l’attraction des images et s’achève devant le retable d’Issenheim – est mis en contact avec le peintre roumain Adrian Ghenie. Si écrire sur le Caravage signifiait se confronter à la somme conséquente des exégèses sur ce peintre-aventurier, son texte sur l’œuvre de Ghenie, né en 1977, ne part finalement presque que de sa peinture, souvent montrée mais moins commentée. En prenant le parti d’entamer son essai par des tableaux de 2007 mettant en scène le nazi Hermann Göring en collectionneur d’art, Haenel s’attèle à scruter le mal qui se loge dans la peinture. On sait la question cruciale, traversant tout regard sur la modernité en art. Chez Ghenie, elle prend une forme aiguë.

Adrian Ghenie. Déchaîner la peinture.
Texte de Yannick Haennel.
Edition Actes Sud

Extrait de l'article de Tom Laurent dans le N°92 de la revue Art Absolument.




  Ajouter au panier